Ail et hypertension, et cardioprotecteur

Ail troubles la tension, diarrhées, hypertension modérée.

Rhumes à répétition et autres infections respiratoires saisonnières, problèmes cardio-vasculaires.

Bénéfique Hypotensives, stimule le cœur, fludifie la circulation sanguine, antiseptiques, bactéricides et expectorantes, antibiotique, antispasmodique, vermifuge contre des parasites comme les ascaris (ver parasite) et les oxyures (parasite du tube digestif), antioxydant et anti-inflammatoire.

Ail description

L'ail est une herbacée, bulbeuse, vivace et rustique, réputée partout dans le monde pour son odeur persistante et son goût âcre. Elle mesure prés de cinquante centimètres de haut et d'une haute tige creuse. Les nombreuses feuilles de l'ail engainent le pied de la tige. Ces fleurs, ne fleurissant qu'au mois de juin, sont de teinte blanche ou rosée et se regroupent en ombelles. Au pied de la tige, se forment le bulbe ou tête comprenant de dix à seize bulbilles arqués nommée gousse d'ail que l'on récolte de juillet à août.

Ail la culture

L'ail reste inconnu à l'état sauvage, il est originaire de l'Asie centrale, on le plante un peu partout sur la planète, puisque cette potagère s'adapte à de nombreux climats (Chine, Inde, Corée du Sud, les États-Unis, la Russie, l'Égypte, l'Espagne, la France, etc.). Il prefère les sols aérés suffisamment profonds et d'une grande richesse en divers éléments nutritifs. La culture de l'ail se fait par division de son bulbe.

Ail sa composition

La partie utilisée de l'ail pour ses vertus thérapeutiques est son bulbe, qui renferme une huile essentielle d'une richesse en composé soufré très importante l'alline qui par un procédé de transformation devient de l'allicine et ensuite de l'allyle, de l'alliine, de l'alliinase et de l'inuline.

L'ail se compose de glucides, de protéines et de fibres ainsi que de prostaglandine, des acides phénols, du phytostéroïdes, des polyphénols et des flavonoïdes, et des oligo-éléments avec du fer et du zinc, du manganèse et du bore, du cuivre et du nickel, du molybdène et de l'iode, et du souffre ainsi que du sélénium. Des vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6) et de la vitamine A, de la Vitamine C et de la vitamine E.

Ail et ses vertus médicinales

L'ail ou plus précisément son bulbe est utilisé et préconisé depuis près de 5000 ans pour ses propriétés hypotensives, antiseptiques et bactéricides, expectorante, antispasmodiques et vermifuges, antioxydantes et anti-inflammatoires

Les bienfaits de l'ail, en tant qu'hypotenseur, est efficace dans la prévention des problèmes cardio-vasculaires, il stimule le cœur tout en fludifiant le flux sanguin, régule la tension ainsi que la circulation sanguine et freine considérablement le déséquilibre du taux cholestérol. L'ESCOP en recommande l'usage pour certains problèmes cardiaques et dans la régulation du taux de cholestérol. L'OMS (organisation mondiale de la santé) approuve l'utilisation de l'ail pour les personnes hypertendues (diminution et stabilisation de la tension).

Par ses actions antiseptiques, bactéricides et expectorantes reconnues, l'ail agit pour prévenir les problèmes respiratoires (rhume, affections saisonières) et ce n'est pas tout, il élimine la flore pathogène du système digestif et prévient la diarrhée. En tant que vermifuge, l'ail traite l'organisme pour éliminer les parasites (ascaris et les oxyures). Des études ont démontré qu’il peut être efficace dans la gestion des conséquences de certains diabètes.

Autres usages

L'ail est un fabuleux condiment, qui apporte une saveur et un arôme incomparable aux plats culinaires, les salades, les sauces, etc. Il est souvent utilisé pour rehausser les recettes de cuisine, la fondue savoyarde, l'aïoli, la ratatouille et bien d'autres encore.

Aide et soigne

Hypotensives, stimule le cœur, fludifie la circulation sanguine, régule la tension, équilibrer le taux de cholestérol, contre les problèmes cardio-vasculaires, infections respiratoires saisonnières, antibiotique, antispasmodique, aide à résorber les diarrhées, vermifuge, contre des parasites comme les ascaris (ver parasite) et les oxyures (parasite du tube digestif), antioxydant et anti-inflammatoire, atténue les conséquences de certains diabètes.